Le pourquoi ou le comment

EGALITE vs DIVERSITE

La diversité contre l’égalitE

de Walter Benn Michael

 

C’est le nouveau mot d’ordre : la diversité.

Ce livre montre comment, aux US, ce concept a remplacé celui d’égalité (justice sociale).

Ces concepts sont bien différents quoique souvent amalgamés. L’auteur montre que cela arrange bien les conservateurs les plus réactionnaires qui y souscrivent totalement. Certaines entreprises ont des conseillers en diversité.

La diversité ne résout pas le problème de l’inégalité économique, elle le masque. Au lieu de débattre sur l’inégalité on le fait sur les préjugés et le respect des autres. Et là-dessus, il y a peu de détracteurs. On va parler de l’identité. Si on essaye de ramener le débat sur l’inégalité, pour la droite comme pour la gauche on fait de l’idéologie. Il est devenu quasi impossible de soulever les problèmes d’inégalité sociale.

Le livre développe de nombreux exemples (l’université, l’entreprise). Il montre jusqu’à quels excès va cette diversité : recherche d’identités extravagantes (comme par exemple l’association des enfants second nés), ou la recherche de conduites exemplaires des entreprises du temps de l’esclavage ou publication d’excuses pour des comportements discriminatoires à cette époque. Les américains croient en majorité à l’égalité des chances et au travail. L’identité culturelle est donc a priori plus importante que l’économie.

J’ai trouvé ce livre parfois trop répétitif, mais il est écrit pour un public américain et donc  ces choses sont peut-être moins évidentes que chez nous. Le livre reste d’actualité en France (cf le discours sur la diversité dans les universités).

 

 

 

Tribulation d’un précaire

+
 3 hommes, 2 chiens et une langouste

de Ian Levison

(édition Liana Levi)

 

Intéressant de lire ces livres en même temps que le précédent.

On y voit une Amérique de gens qui ne croient plus du tout à l’égalité des chances. Dans le premier livre le héros diplômé (40 000$ d’études littéraires)  présente avec une certaine ironie son expérience du travail précaire : le faire travailler le maximum en le payant le minimum et en faisant tout pour éviter de lui payer un plan de santé ou de cotiser à un fond de pension + des arnaques pas possibles.

Dans le second livre, les héros ont sauté le pas, car que faire pour survivre en restant honnête. Ils sont donc à la marge de l’illégalité pour finalement basculer du mauvais côté sitôt qu’un bon coup se présente, seule façon de sortir de leur condition. C’est encore raconté d’une façon décalée et plaisante. 

Je conseille vraiment surtout le premier qui est en poche à 7,50 euros

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :